Les coins des bordures — Essai « transformé »

[La couleur de fond de ces paragraphes est en HSL (ton, saturation, luminosité) + opacity.]

  « MADEMOISELLE, quelque disproportion qu'il y ait entre la simplicité de ces Récits et les lumières de votre esprit, si on examine ces Contes, on verra qu'ils renferment tous une Morale très sensée. D'ailleurs, on ne sera point surpris que la même Princesse à qui la Nature et l'éducation ont rendu familier ce qu'il y a de plus élevé ne dédaigne pas de prendre plaisir à de semblables bagatelles. »
                                                                                                                      Charles PERRAULT

Il était une fois une petite fille, la plus jolie qu'on eût su voir ; sa mère en était folle, et sa     mère-grand plus folle encore. Cette bonne femme lui fit faire un petit chaperon rouge qui lui seyait si bien que partout on l'appelait le Petit Chaperon Rouge. Un jour sa mère ayant cuit et fait des galettes, lui dit : « Va voir comme se porte ta mère-grand car on dit qu'elle est malade, porte-lui une galette et ce petit pot de beurre. » Le petit chaperon rouge partit pour aller chez sa mère-grand. Dans le bois elle rencontra compère le Loup qui eut envie de la manger mais il n'osa à cause de bûcherons qui étaient dans la forêt. La pauvre enfant qui ne savait pas qu'il est dangereux d'écouter un Loup …

Que tu as de grandes dents — C'est pour te manger !

Le Loup la voyant entrer lui dit en se cachant sous la couverture : « Mets la galette et le petit     pot de beurre sur la huche et viens te coucher avec moi car nous sommes en fait le   .
 Le petit chaperon rouge se déshabille et va se mettre dans le lit où elle fût bien étonnée de voir comment sa mère-grand était faite en son déshabillé ; elle lui dit : « Ma mère-grand, que vous avez de grandes jambes ! — C'est pour mieux courir mon enfant ! — Ma mère-grand, que vous avez de grandes oreilles ! — C'est pour mieux écouter mon enfant ! — Ma mère-grand, que vous avez de grandes dents ! — C'est pour mieux te manger ! »   Aaargh !   Aaargh !   Aaargh !!!   AAAaah …